Fanfiction StarCraft: Ghost

Retour à la liste des Fanfiction

Columbo

Par Toto
Les autres histoires de l'auteur

Chapitre 1

Chau - Sara
Colonie confédérée du secteur extérieur,
Centre de commandement confédéré Underwater
12km de Palmo City capitale régionale
00h05min heure locale


- Bon sang, Paterson commence à me les casser sévère ! Hatkins était visiblement de mauvaise humeur.

- Calme toi 'tkins de toute façon on peut rien faire d'autre que d'attendre et regarder les clips sur Sara Music Tv.

Le sergent Hamilton était lui beaucoup plus décontracté.

- Quand je pense que là, en ce moment, je devrais être à Palmo City en train de draguer les petites minettes dans une boîte ! Comment tu veux que je sois calme, lui il y est sûrement pendant qu'il nous laisse galérer ici !

- Tu me fatigues à te plaindre pourquoi tu... Hamilton s'interrompit brusquement.

- Pourquoi je quoi ? dit Hatkins en se retournant.

- Attends ! Hamilton était fixé sur son écran. Merde regarde ton radar, le Com.

- Sat montre une flotte en orbite au dessus de la planète !

-Quoi ? Hatkins brancha son écran, mais c'est quoi ça ?

- Appelle Paterson.

- Mais il doit être injoignable, il prend jamais son communicateur lorsqu'il va en ville !

- Alors le commandant, bon sang ils sont juste au dessus de nous, si ce sont les fils de Korhal on est mort !

- Le commandant ne répond pas !

- Mais qu'est ce qui se passe !

A ce moment, un rayon bleuté frappa le sol devant le centre de commandement, il resta ainsi quelques instants avant qu'une onde descende le rayon. Le sol lui-même ce mit à bouillir.

- Qu'est-ce qu'on fait putain, mais on fait quoi Hamil ?

- On bouge !

_______________


- Bon alors tu joues M'Bala, tu commences a me saouler !

Quartier huit, pont ouest, Cuirassé de combat confédéré Norad II. La partie de Poker commençait a s'envenimer, j'y avais déjà joué et perdu la moitié de ma solde et le reste n'allait pas tardé à tomber.

- Vous énervez pas les gars, sur Tarsonis j'étais imbattable au poker, alors ici.

- La ferme le gratte papier, t'as pas encore gagné.

L'homme qui s'était si justement vanté était Michael Liberty, journaliste éminent de l'éminente station d'information Universe News Network basée dans l'éminente ville de Tarsonis sur l'éminente planète du même éminent nom, planète capitale de l'éminente confédération.

L'homme qui venait si injustement de le traiter de gratte papier était Féti M'bala, lui n'avait rien d'éminent sauf le fait de ne pas avoir été resocialisé ce qui dans les marines de la sécurité Confédérée était déjà une marque de prestige. De toute façon toutes les personnes présentes dans le quartier huit étaient saine d'esprit (c'est à dire non resocialisées).

- Ben tu vois M'bala, le seul papier que je gratte en ce moment, c'est ton argent.

Mais je viens de me rendre compte que je ne me suis pas présenté, je suis le première classe Columbo, Afra Columbo pour être exact et je suis le marine le plus bête de toute la confédération, titre que je partage avec Feti. En effet, nous faisons partie des dix personnes qui ont fait la bêtise de s'engager volontairement dans les marines.

- Tiens Liberty, prends ça et va pleurer chez Duke si t'es pas content. Il faut avouer que les publicité de propagande de la confédération était sacrément bien huilée surtout sur Umoja, notre planète natale, où les gens à par être mineur n'avait pas de grand projet d'avenir.

- Pitoyable M'Bala, tu m'attristes, je te laisse le reste de ton fric ça me fait mal au cou de te le prendre.

Et en se levant, Liberty posa son jeu sur la table, et M'bala en voyant son jeu remercia le ciel de la pitié que lui avait accordé le journaliste.

- En fait il est gentil ce gars-là, dis-je avec humour.

- Euh gentil ? Il nous a plumé comme des malpropres et tu dis qu'il est gentil ? Répliqua-t-il.

- Laisse tomber.

A ce moment un appel retentit dans les quartiers des soldats :

- Ordre aux 9éme et au 82éme bataillon de marines de se rendre en salle de briefing N°4.

- C'est pour nous, on y va les gars.

Les marines enfilèrent le haut de leurs uniformes tout en se dirigeant vers la salle de briefing. En arrivant, il repérèrent des place libres et s'y postèrent en attendant l'arrivé de l'officier qui devait les briefer.

- Pourquoi ils nous ont convoqué à ton avis ? Interrogea Martins, le Firebats de notre section avec son accent significatif des gens de Tarsonis,

- Je pense que c'est au sujet de l'installation du canon Yamato sur le navire, on doit rentrer à la base je suppose, répondis-je sans en être tout à fait convaincu.

L'officier entra, suivi de plusieurs suppléants, et il posa ces papier sur le pupitre et leva les yeux pour nous regarder.

- Messieurs, l'heure est grave.

Finalement ce n'était pas pour le Yamato.

- En effet, hier soir à 18h45 heures Tarsoniennes, la colonie de Chau-Sara a été attaquée. Nous avons reçu plusieurs appels de détresse du centre de commandement de Chau City avant que la connexion ait été interrompue. Nous nous rendons donc sur place pour prendre les mesure nécessaire à la réhabilitation de l'ordre dans ce secteur, des questions ?

- Monsieur ? Un marine se trouvant de l'autre coté de la salle leva la main.

- Jackson ? répondit le lieutenant en le montrant du doigt.

- Qui est le responsable de l'attaque ? Les Fils de Korhal ?

L'officier eu un sourire.

- Hé bien monsieur Jackson, il semblerait que non, il semblerait même que les personnes responsables de cette attaque soit d'origine extratarsonniennes.

- Vous voulez dire que...

- Exactement monsieur Jackson, nous avons la preuve qu'une vie intelligente existe en dehors de notre système.

Un autre soldat se leva, il leva la main.

- Monsieur ?

- Qu'y a-t-il Myan ?

- Que savons nous de leur puissance de feu ?

- Hé bien pour faire simple, je vais utiliser les mots du colonel Duke : nous avons établi un contact avec un civilisation alien. Ce contact a été le suivant : ils ont désintégré la colonie de Chau-Sara, ils l'ont brûlée jusqu'au sol avant de brûler le sol lui-même.

Le soldat se rassis en ayant l'air abattu.

- Ce sera tout, messieurs, nous sortirons de l'hyperespace dans moins de dix minutes, ce qui vous laisse le temps de retourner à vos quartiers et de vous préparer, que toutes les sections soient présentes sur le pont dans 20 minutes. Exécution !

- A vos ordres, crièrent tous les soldat à l'unisson, avant de partir en direction de leur quartiers.
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site StarCraft: Ghost : 1.900.718 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.